3 bonnes choses pour cultiver votre bonheur

3 bonnes chose pour cultiver votre bonheur

Le bonheur est composé d’une myriade de petites choses hétéroclites et les exercices reflètent donc cet état de fait : des actions précises à faire et accomplir au quotidien pour construire pièce par pièce un bonheur tel qu’on le conçoit pour soi-même.

Trois bonnes choses pour cultiver votre bonheur 

Un classique de la psychologie qui a été décliné sous de nombreuses formes, il n’en demeure pas moins un des plus puissant. Les différentes variantes ont été examinées par quelques chercheurs, une constante en est ressorti : l’efficacité de cette technique.
Il est donc démontré que cet exercice augmente durablement l’impression de bien-être et possède un impact sur les symmptômes dépressifs et cela avec certitude pendant 6 mois (« Positive psychology progress, empirical vallidation of interventions », Seligman, Tracy A. Steen, Nansook Park, Christopher Peterson). Les 6 mois ne signifient pa que les effets diminuent ou disparaissent par la suite mais tout simplement que les suivis des participants a été limité à une période de 6 mois.

Comment procéder ?
Les instructions pour cet exercice sont assez simples et courtes.

Chaque soir, et ce durant une semaine, prenez le temps de repenser à votre journée et ce dans les moments qui précèdent votre someil. Durant cet instant, trouvez trois choses qui se sont bien passées durant la journée écoulée. Prenez une feuille ou une support de note et écrivez-les. Complétez ensuite par le rôle que vous avez joué dans leur réalisation.
Trois éléments doivent être tenus à l’oeil et respecter pour le bon déroulement de l’exercice :

Ecrire est primordial car cela permet de mieux se concentrer sur les événements relatés.
Réfléchir au  rôle que vous avez joué revête également une fonction importante, car il possède un impact sur votre impression de contrôle qui, à son tour, aura un influence sur votre bien-être. Parfois votre rôle ne vous paraîtra pas clairement défini. En effet , si la journée  était baignée d’un ciel magnifique te d’une douce chaleur, vous pourriez vous demander quel est votre rôle là-dedans ? Dans ce cas-ci, une possibilité de réponse est d’avoir remarqué cet ensoleillement et cette douce chaleur.
Le rythme de cet exercice est une donnée fondamentale au niveau de l’efficacité. Appliquez le avec conscience pendant une semaine tous les jours ou une fois par semaine pendant six semaines.

Des études ont montré que l’appliquer trois par semaine pendant six semaines en décroissait légèrement l’efficacité. Ceci tend à rejoindre l’adage qui nous parle de « ne pas abuser des bonnes choses ». Il faut également souligner que ceux qui par intérêt personnel, sans aucune contrainte, ont continué à pratiquer après la session, présentent de meilleurs résultast. On pourrait en déduire que remarquer de temps à autre les bonnes choses de la vie revête une certaine importance et ce tant que cela ne débouche pas sur une corvée obligatoire.

Lorsque j’ai pratiqué cet exercice, j’étais dans un premier temps un peu gêné, c’était difficile de trouver une bonne chose. Me rapeller toutes les factures impayées, les emails en attente et autres approximation, ne présnetait aucun problème mais une topute petite chose positive  me donnait du fil à retordre. Ensuite,…

Je laisse le vivre par vous même. Bonne expérience.

photo credit http://www.flickr.com/photos/jjjohn/2148108735/